Séminaire international

Il faut choisir : les défis du semi-compatibilisme

le 25 novembre 2021
10h30-12h
Simon-Pierre CHEVARIE-COSSETTE Université de Neuchâtel, Suisse
Pouvons-nous savoir que nous sommes responsables, vu que nous ignorons si notre conduite est entièrement déterminée ? « Oui », répond le compatibiliste classique (Hume, Lewis, Vihvelin) : le déterminisme ne peut miner notre capacité à faire une chose ou son contraire — en un mot, notre capacité à « agir autrement ». Le semi-compatibiliste (Strawson, Frankfurt, Fischer) est plus prudent, se contentant de soutenir que le déterminisme ne mine pas notre responsabilité. En effet, nous dit-il, la responsabilité n’implique pas la capacité d’agir autrement. Or, le semi-compatibiliste n’est pas tiré d’affaire. Car des cendres du défi déterministe sur la responsabilité en renaît un autre, concernant l’existence des responsabilités. Cela invite, dans une certaine mesure, le semi-compatibiliste à rentrer au bercail du compatibilisme classique. 

Localisation

Bâtiment Michel Dubois
Salle A202
Domaine Universitaire
Mis à jour le 10 novembre 2021