Séminaire / Chaire Ethique et IA

Éthique située de la technologie et de l’IA et rôle de la communication transactionnelle et du co-design : application au domaine de la santé

le 20 septembre 2022
12h30 -14h00
 
Manuel ZACKLAD Professeur en Sciences de l’Information et de la Communication Laboratoire Dicen-IdF - Conservatoire National des Arts et Métiers

Dans cette présentation nous défendrons une approche particulière de l’éthique des technologies dénommée « éthique située » (Zacklad & Rouveroy 2022). Cette approche prend radicalement le contre-pied des approches basées sur l’acceptabilité des technologies et montre qu’il existe souvent des « conflits de narratif total » (Zacklad 2022) qui ne peuvent être résolus que par une approche dialogique ou transactionnelle de la communication, mise en oeuvre dans des approches de Codesign au sens fort (Zacklad et al. 2021, Zacklad à paraître).

Dans le domaine de la santé, comme dans celui de l’éducation, du droit ou des politiques publiques, pour ne prendre que quelques exemples, la tentation technosolutionniste est particulièrement destructrice, car la performance des activités est notamment liée aux processus relationnels de subjectivation réciproque. Certaines politiques sanitaires technosolutionnistes (Ellul, sacralisation de la technique et propagande sociologique, Illich, monopole radical d’un moyen technique…) se retournent contre la santé de la population, comme certaines phases de gestion de la crise sanitaire récente l’ont montré. Dans cet épisode récent, la crise technosolutionniste est aussi apparue comme l’autre versant d’une crise des sciences et de leur relation à des média totalement ignorants de leur dynamique. La prise en compte de l’éthique située se révèle ici être en prise directe avec des enjeux d’éthique institutionnelle touchant notamment aux phénomènes de corruption qui sont particulièrement sensibles dans l’univers médical et pharmaceutique.

Il ne s’agit pas pour autant de rejeter les technologies en bloc. Diverses approches alternatives existent comme le recours aux low tech distinguées des high tech (Abrassart, Jarrige, Bourg, 2020). Mais nous pensons aussi que les approches dispositives de la technologie que nous cherchons à développer, d’abord dans le champ des dispositifs d’information et de communication et du numérique mais plus largement ensuite dans tous les secteurs de la technologie, sont susceptibles de fournir des pistes heuristiques et opérationnelles pour réconcilier high tech et low tech (dont les applications basées sur des modules d’IA) pour aller vers des développements maîtrisés et compatibles avec les enjeux de la transition, en renouvelant le vieux logiciel de la sociologie des techniques. 

Modalités
Chaque séance du programme dure 1h30. Elle commence par un exposé de 30 à 45 min, suivi d’une discussion avec les participants.
Ce programme constitue un espace de travail et d’échanges pluri et interdisciplinaires. L’objectif est de présenter une éthique en cours d’élaboration, basée sur les pratiques, plutôt que d’exposer des résultats

Localisation

En visioconférence :
Participer à la réunion Zoom
https://univ-grenoble-alpes-fr.zoom.us/j/99155086575?pwd=RHcrVHJBMkV5SFl1Z09aREU4T2h6dz09
ID de réunion : 991 5508 6575
Code secret : 325212
 
Mis à jour le 12 juillet 2022