Anna Krol (dir.)
Le langage et l’action sont deux champs de réflexion profondément ancrés dans l’histoire de la philosophie. Ils prennent aujourd’hui toute leur importance et leur intérêt. Dans la philosophie contemporaine, mais aussi dans les autres domaines des sciences humaines et sociales tels que la linguistique, la psychologie, la sociologie, etc., le rapport entre le langage et l’action engendre une riche source de problèmes. Chacun de ces domaines apporte un éclairage spécifique en employant ses méthodes et les prismes qui lui sont propres.
Prenant acte de cette diversité d’approches, ce numéro se veut un espace d’échange entre philosophes, linguistes, psychologues et sociologues où se déploient les différents modes d’analyse des multiples pratiques du langage, que ce soit la lecture du Tractatus de Wittgenstein, l’interprétation des fables de la Fontaine, l’écriture de l’Histoire, la communication avec les schizophrènes, l’usage quotidien de la langue, le recours à l’analogie en formation professionnelle, la politique du genre, l’expression de la discrimination, l’efficace du discours anarchiste.

Ont participé à ce volume : J. Abbou, M. Amblard, B. Ambroise, B. Barcik, E. Bogalska-Martin, G. Decauwert, L. Filliettaz, V. García, A. Krol, M. Musiol, M. Rebuschi Et D. Vernant
Mis à jour le 18 décembre 2019