Présentation

Mon travail consiste à percevoir, analyser et évaluer les formes d'exercice du pouvoir dans la société actuelle. Cette approche tournée vers l'empirique est aussi pleinement philosophique en tant qu'elle consiste à comprendre la condition qui est la nôtre selon ses caractéristiques épistémologiques, éthiques et politiques.
Pour chaque cas étudié, il s'agit, d'une part, de déterminer leur agencement singulier, leurs principes propres d’efficience, les régimes d’énoncés qui les soutiennent, les outils techniques et les acteurs spécifiques qu'ils mobilisent comme les besoins stratégiques auxquels ils répondent. Il s'agit, d'autre part, de repérer de quelle manière l'évolution d'un type de dispositif introduit des discontinuités dans les modalités d'exercice du pouvoir, dans les objectivités produites et dans les rationalités mises en œuvres.
L'ensemble de ce travail converge vers une analyse de la gouvernementalité moderne comprise comme action sur les variables guidant le comportement des populations et des individus. Cela implique de porter son attention, à la fois, sur le fonctionnement des mécanismes concrets de gouvernement et sur les formes de subjectivité induites par ces mécanismes
Rapports de recherche :
  • Éprouver le sens de la peine : les probationnaires face à l'éclectisme pénal (avec F. Gouriou et J. Ferrand), 2019, 192 p.
  • Les rationalités de la probation française (avec F.Gouriou et G. Salle), CIRAP/ENAP, Ministère de la Justice, 2013, 183 p.
  • L’utilisation des armes de neutralisation momentanée en prison. Une enquête auprès des formateurs de l’Enap, Dossiers Thématiques, CIRAP, ENAP, 2008, 67 p.
  • Le placement sous surveillance électronique mobile : un nouveau modèle pénal ?, CIRAP/ENAP, Ministère de la Justice, 2010, 225 p
Titres et diplômes

Décembre 2020 : soutenance prévue de l'Habilitation à Diriger des Recherche (HDR) "Une société de contrôle ? Enfermements, surveillance électronique, gestion des risques et algorithmes"


2004 : Doctorat de philosophie à l'Université Paris 8 : « La « grande santé ». Bien-être médical ou vitalité philosophique ». Direction Alain Brossat, soutenue le 28 juin 2004, mention Très Honorable avec Félicitations

    Expériences professionnelles
     

    2014-2019 : Maître de conférence en philosophie à l'Université Grenoble Alpes

    2006-2014 : Enseignant-chercheur au Centre interdisciplinaire de recherche appliquée au champ pénitentiaire (CIRAP) à l'Ecole Nationale d'Administration Pénitentiaire. Domaines d'enseignement : Philosophie pénale, Histoire de la peine, éthique et déontologie, évolution des métiers pénitentiaires, culture générale

    Responsabilités

    • Membre du comité scientifique de la revue Champ Pénal/Penal Field (http://champpenal.revues.org/) depuis 2014
    • 2014-2019 : co-responsable de la licence Sciences humaines appliquées à l'Université Grenoble Alpes

    Publications


    Ouvrages

    • Histoire politique du barbelé, Flammarion, Champs Essais, 2009. Ouvrage traduit dans sept pays

    • Avec Foucault, après Foucault. Disséquer la société de contrôle, L’Harmattan, Esthétiques, 2008

    • La grande santé, aux éditions Climats/Flammarion, 2006

    • L'écran et le zoo. Spectacle et domestication, des expositions coloniales à Loft Story, aux éditions Denoël, 2002


    Articles récents parus dans des ouvrages collectifs ou des revues (sélection)

    • « La critique de l’éclectisme pénal. D’un modèle de contradictions à un modèle de contorsions », Les sens de la peine, D. Bernard et K. Ladd (dir.), Presses de l’Université Saint-Louis, Bruxelles, 2019

    • « Contre l'abolitionnisme ? », Peine et utopie, Actes du Colloque de Nice. Représentations de la sanction dans les oeuvres utopiques. , URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01994840

    • « Les nouveaux espaces de la peine », Dynamiques pénales et pénitentiaires, P. Mbanzoulou et L. Soula (dir.), Les Presses de l’Énap, 2019

    • « Le fil de fer barbelé et la violence politique moderne », dans Histoire du monde au XIXe siècle (sous la direction de P. Singaravélou et S. Venayre), Fayard, 2017

    • « Sous une critique de la criminologie, une critique des rationalités pénales », avec Fabien Gouriou, Cultures & Conflits, n° 94/95/96, été/automne/hiver 2014, p. 225-240

    • « Rationalités de la probation française et prévention de la récidive », avec Gouriou F., et Salle G., Champ pénal/Penal field [En ligne], Vol. XI | 2014, mis en ligne le 21 janvier 2014

    • « De la neutralisation comme mode de gouvernement », Multitudes, n°54, 2013

    • « La matérialité de la surveillance électronique », Déviance et société, volume 37, n° 3, 2013

    • « La gestion de la perméabilité », L'Espace Politique [En ligne], n°20, 2013

    • « La critique de l’expertise psychiatrique chez Foucault », dans Sid Abdellaoui (dir.), Expertise psycholégale. Enjeux, réalités et nouvelles perspectives, L'Harmattan, Criminologie, 2013

    • « L'hydre pénal à trois têtes », Multitudes, n°51, 2012

    • « La surveillance électronique : un renouveau de l'utopie panoptique », dans la revue Materiali Foucaltiani, vol. I, n°1, p. 151-168, 2012

    • « Mesures de sûreté et travail social pénitentiaire. Le cas du placement sous surveillance électronique mobile », Champ pénal / Penal field, nouvelle revue internationale de criminologie [En ligne], Vol. VIII, 2011

    • « Taser et biopolitique », dans la revue Chimères, n°74, Printemps 2011

    • « Sur le film Hunger, ou la question des prisonniers politiques en démocratie », dans la revue Appareil (http://revues.mshparisnord.org/appareil/), Varia, Mars 2011

    • « Le Placement sous surveillance électronique mobile : un nouvel espace de la peine ? », Les Cahiers de la Sécurité, n° 12, Inhes, 2010

    • « Les ambiguïtés de l'évolution de l'application des peines à l'aune des « nouvelles mesures de sûreté », dans Actualité Juridique Pénal, Dalloz, n°10, octobre 2008