Séminaire

La reconnaissance faciale est-elle une bonne ou une mauvaise chose (éthiquement parlant) ?

le 4 décembre 2019
14h à 17h
Interventions de Claude Castelluccia (INRIA-Privatics) et Thierry Ménissier (Iphig-Chaire Ethique&IA). Animation par Tyler Reigeluth (Iphig-Chaire Ethique&IA)
La question de la reconnaissance faciale se présente à la fois comme un enjeu profondément politique et comme un défi technique de taille, sans qu’il soit possible de toujours distinguer ces deux dimensions. En effet, il n’est pas aisé de savoir pourquoi les technologies doivent se développer : s’agit-il d’offrir un nouveau marché de recherche et développement aux acteurs industriels afin de développer des technologies transférables à d’autres domaines, ou bien s’agit-il de déployer des systèmes de régulation sociale à une échelle inédite ? Tantôt vus comme simple outil de vérification de l’identité ou comme technique de sécurisation et d’accès à une institution, tantôt imaginés comme régulateurs des flux humains « à la volée » à l’échelle d’une ville, les systèmes de reconnaissance faciale ne renvoient pas tous aux mêmes fonctionnements techniques ni aux mêmes horizons politiques. Il s’agit donc de mettre en lumière et de comprendre les logiques qui animent ces différents systèmes ainsi que les questions éthiques qu’ils suscitent. Ce deuxième séminaire interne de la chaire Ethique&IA sera l’occasion d’entendre Claude Castelluccia (INRIA-Privatics) et Thierry Ménissier (Iphig-Chaire Ethique&IA) sur les questions éthiques et techniques qui mettent à l’épreuve nos cadres de pensées et nos institutions politiques.
Le séminaire est interne, ce qui signifie que les personnes intéressées qui seraient externes à l’institut MIAI doivent faire l'objet d'une invitation et s’être signalées à l'avance à thierry.menissier@univ-grenoble-alpes.fr
 

Localisation

MaCI (Maison de la Création et de l'Innovation) / UGA
339 avenue Centrale, Campus de Saint-Martin d'Hères
1er étage, salle 104
Mis à jour le 25 novembre 2019