Séminaire, Séminaire / DÉMOS

Les cryptomonnaies entre violence et confiance

le 11 février 2020
10h à 12h
Alain ZAMARIA Research Fellow, Max Planck Institute, Luxembourg (Axe principal de recherche : cybermonnaie et souverainetés nationales)
En reprenant le titre de l’ouvrage de référence publié par Michel Aglietta et André Orléan, cette présentation entreprend d’analyser les cryptomonnaies (et singulièrement le bitcoin) dans un spectre qui fait état de l’ambivalence du phénomène monétaire. Né d’une initiative privée qui propose une alternative au système monétaire actuel, le bitcoin s’est développé spontanément comme une monnaie virtuelle décentralisée mais s’illustre par une gouvernance plus centralisée et moins démocratique que ce que laissaient présager les promesses d’horizontalité associées à la blockchain. Une concurrence entre cryptomonnaies s’est vite installée et des États et entreprises privées (Libra de Facebook) tentent désormais d’utiliser le potentiel technologique des cryptomonnaies. Dès lors, le processus de monétisation du bitcoin est-il le fruit de la seule confiance de ses utilisateurs ou témoigne-t-il d’une violence nécessaire à tout phénomène de monétisation ? Si de nombreux articles et ouvrages récents ont été consacrés à la qualification monétaire du bitcoin, peu d’auteurs vont au-delà d’une approche fonctionnelle de la monnaie. La présentation entend s’appuyer sur les travaux d’économistes, de sociologues et d’anthropologues qui ont étudié la monnaie comme une institution sociale. L’intervention vise donc à s’interroger sur le processus d’institutionnalisation des cryptomonnaies en essayant de dépasser leurs apparences monétaires et de considérer l’ambivalence de la monnaie.
 


 

Localisation

Salle B1 (UFR ARSH, Université Grenoble Alpes).
Mis à jour le 21 novembre 2019