La formation doctorale

Même si le travail de recherche constitue l’essentiel de la formation à et par la recherche, vous êtes tenu-e de suivre un ensemble de formations complémentaires. Le choix de ces formations doit s'inscrire dans une réflexion globale tout au long de la thèse, en fonction des besoins de chacun-e et doit s'articuler autour d'un projet professionnel.

Vous devrez justifier, pour être autorisé-e à soutenir, d'un suivi de formations correspondant à 120hf (heures forfaitaires) sur la totalité de votre parcours doctoral, réparties équitablement dans 3 domaines (40HF/domaines, dans la mesure du possible) :
- Sensibilisation à l'insertion professionnelle
- Formations transversales (méthodologie et pratique de la recherche)
- Formations spécialisées (conférences interdisciplinaires et séminaires)

 

L’offre de formations

L'IPhiG a élaboré une charte de la formation doctorale qui vise (1) à former les étudiant.e.s à l’élaboration et à la communication de leur travail de thèse ; (2) à les intégrer à la communauté de l’IPhiG ; (3) à les exercer à l’organisation de manifestations scientifiques ; (4) à les préparer à la soutenance finale de leur travail.
Elle est constituée de quatre éléments :

1- Le séminaire doctoral
Il se tient au moins quatre fois par an et réunit les doctorant.e.s et les enseignant.e.s-chercheur.se.s, ainsi que les étudiant.e.s de Master 2 du département de philosophie qui le souhaitent dans le but de les initier au monde de la recherche et de renforcer les relations entre l’enseignement et la recherche. Il est animé par la directrice/le directeur de PPL et/ou la directrice adjointe/le directeur adjoint. Il dure de 2 à 3h00.
Il est destiné principalement à ce que les doctorant.e.s puissent s’exercer à la communication de leurs travaux et recevoir des commentaires à cette occasion. Ainsi, lors de chaque séance une doctorante/un doctorant (d’au moins un an d’ancienneté) présente l’état de sa thèse ; cette présentation donne lieu à discussion ; la présence de la directrice/du directeur de la personne qui présente est vivement souhaitée.
Le séminaire est également l’occasion de mises au point méthodologiques (sur demande des étudiant.e.s), mais aussi d’informations diverses : informations relatives à la formation complémentaire dispensée par le collège doctoral grenoblois, aux débouchés professionnels après la thèse et plus généralement à la période postdoctorale (des intervenants extérieurs peuvent être conviés pour cela), aux appels à contribution pouvant intéresser les étudiant.e.s, etc.

2- La journée doctorale
Elle se tient une fois par an au printemps sur une demi-journée et réunit l’ensemble des membres de l’unité de recherche, ainsi que les étudiants de Mater 2 qui le souhaitent.
Elle est l’occasion pour les doctorant.e.s inscrit.e.s en première année de faire une première présentation publique de leur sujet de thèse et d’être mieux connu.e.s des autres membres de l’unité de recherche. La journée doctorale remplit ainsi une fonction d’intégration des nouveaux venus, mais aussi de convivialité et de renforcement de la communauté formée des membres de l’IPhiG.
 
3- Les séances de pré-soutenance
Elles se tiennent de façon non régulière, en fonction du calendrier d’achèvement de thèse des doctorant.e.s de l’IPhiG. Outre la doctorante/le doctorant qui s’apprête à soutenir, elles réunissent la directrice/le directeur de thèse concerné.e, d’éventuels membres extérieurs dont la présence a une pertinence pour le travail de thèse défendu, ainsi que les membres de l’IPhiG qui le souhaitent.
Ces séances remplissent une fonction de préparation au moment particulier et intense de la soutenance de thèse.

4- Le colloque des doctorants
Manifestation annuelle, il est organisé par les doctorant.e.s de l’IPhiG, avec l’aide d’enseignants-chercheurs grenoblois s’ils/elles sont sollicité.e.s.
Ce colloque offre l’opportunité pour les doctorant.e.s de l’IPhiG de se former à l’organisation d’une manifestation scientifique, puisqu’il leur revient de choisir le thème du colloque, d’en rédiger l’argument scientifique, d’organiser et de diriger les discussions, mais aussi d’assurer la logistique liée à ce genre d’événements. Le colloque leur offre également une opportunité de présenter et de faire discuter leurs travaux. Des doctorant.e.s extérieur.e.s à l’IPhiG sont convié.e.s, en particulier ceux qui travaillent dans d’autres centres de recherche de la région Auvergne Rhône Alpes (Clermont-Ferrand et Lyon), et ce dans le but de renforcer les liens et les collaborations entre doctorant.e.s de sites relativement proches les uns des autres.
 


Le Collège Doctoral offre un large panel de formations :

Les formation du collège doctoral sont ouvertes à l'ensemble des doctorant-es de l'université Grenoble Alpes. Elles sont proposées par le Collège doctoral de la Communauté Université Grenoble Alpes et son Département Formations Transversales et Insertion Professionnelle (DFTIP)

Vous pouvez les consulter tout au long de l'année et vous inscrire directement en ligne en vous identifiant sur votre compte personnel ADUM.
> Consulter le catalogue de formation 2018-19
 

Les Labels :

Projet prioritaire du Collège doctoral unique depuis sa création, les labels de formation doctorale de la Communauté Université Grenoble Alpes sont des parcours de formation ouverts aux doctorant-es de toute spécialité. Ils ont été mis en place dans l'objectif de faciliter l'insertion professionnelle des docteur-es, en les aidant à poursuivre leur carrière après la thèse dans le secteur qu'ils auront choisi.

4 Labels pour 4 types de carrière :
Pour aider les doctorants à construire leur carrière professionnelle en leur donnant une meilleure maîtrise des secteurs qui s'ouvrent à eux, le Collège doctoral a créé  4 labels ciblant 4 secteurs d'emploi bien identifiés :
-    Collectivités publiques et organisations internationales
-    Innovation, création d'activité et d'entreprise (proposé en français et en anglais)
-    Recherche et enseignement supérieur
-    Recherche, Entreprise et Innovation (proposé en français et en anglais)

En s'engageant dans l'un de ces parcours, les doctorants bénéficient durant 3 ans d'un accompagnement personnalisé, de formations spécifiques, d'expérimentations sur le terrain et d'une validation des compétences acquises.
Les labels sont des parcours de formation non obligatoires, dont la mention n'apparaît pas sur le diplôme de Doctorat.
 


Autres activités :

Les formations (de niveau doctorat) suivies dans d'autres universités françaises ou étrangères peuvent faire l'objet de validation (pensez à demander un justificatif de présence indiquant le nombre d'heure et l'intitulé de la formation).
Des activités externes peuvent faire l’objet de validation : l’activité salariée, les communications dans des colloques, les publications, les stages de technique de recherche d'emploi...

> Consulter la liste des activités faisant l'obet de validation d'hf
 

Les Doctoriales :

Les Doctoriales réunissent chaque année environ 90 doctorants de l'Université de Grenoble lors d'un séminaire résidentiel au cours duquel ils préparent leur insertion professionnelle. Durant ces quelques jours, ils sont amenés à travailler concrètement et en équipe sur un projet d'innovation. Ils rencontrent ainsi des professionnels et s'exercent aux entretiens de recrutement.

Ce séminaire offre aux doctorant-es un temps de réflexion sur leurs compétences et leur projet professionnel ; il s'agit également d'un lieu d'échanges avec les différents acteurs du monde socio-économique. Il doit permettre aux futur-es docteur-es de prendre conscience des atouts d'une formation par la recherche en leur faisant découvrir la richesse et la persité de la vie en entreprise.
 
Les Doctoriales sont une opération menée par le Collège Doctoral de l'Université de Grenoble, en partenariat avec oZer, Pôle Entrepreneuriat Etudiants Grenoble.